Histoire

Le 9 décembre 1934, Eugène Cairou fait adopter les statuts du Cercle par l’Assemblée générale constitutive.
Objet : « Une association dite KELC’H KELTIEK ROAZHON – CERCLE CELTIQUE DE RENNES, ayant pour devise « Me a zalc’ho » (je maintiendrai), est fondée à Rennes dans le but de grouper les Bretons partisans du relèvement moral et intellectuel de leur pays, de la reconnaissance de sa langue et de sa culture, du maintien de ses caractères propres. Eugène CAIROU est élu président. La déclaration est faite à la Préfecture d’Ile-et-Vilaine, le 23 janvier 1935.

Comme beaucoup d’associations débutantes à cette époque, le Cercle fonctionne au domicile de M. Régnier. En 1934, il s’installe aux Salons d’Orsay, 1, rue Thiers. Trois ans plus tard, il poursuit ses activités au local du 25, rue du Pré-Perché, dont il deviendra propriétaire en 1959.
A la suite de la rénovation du quartier, la S.E.M.A.E.B. rachète le local le 2 juillet 1974, pour une somme qui ne permet pas de racheter une surface équivalente. Le siège est transféré au domicile de Jean-Pierre Vincent, 28, rue des Gantelles. En attendant son relogement, le Cercle utilise divers locaux, en particulier une pièce pràªtée par l’O.S.C.R. à Villejean. Le 1er octobre 1977, la Ville met à sa disposition un bà¢timent rénové de la Ferme de la Harpe.

Tout en poursuivant ses activités pendant la guerre, le Cercle continue d’évoluer et donne naissance à de nombreuses réalisations. A noter en 1954, la création des premiers Ballets populaires bretons, essai d’adaptations chorégraphiques des danses bretonnes, qui durera plusieurs années et sera ensuite imité à plusieurs reprises. La création de la section des Yaouankiz Breizh, qui réunira pendant dix ans une moyenne de 150 jeunes, sonneurs (Bagad Yaouankiz et Bagad Cadoudal) et danseurs.
Plus récemment en 1985, la création de l’Ensemble Chorégraphique, qui continue encore aujourd’hui sous le nom d’Astour à porter l’image du Cercle en Bretagne et au delà de ses frontières, dans le monde entier.

Ce rayonnement du Cercle vers l’extérieur a toujours existé. Dans les années 1950, de nombreux voyages vers les pays Celtiques ont été organisés. Pendant une dizaine d’années, de 1952 à 1961, les membres du Cercle ont participé aux tournées de propagande touristique organisées par le Comité régional de tourisme de Bretagne dans les pays voisins : Allemagne, Belgique, Hollande, Luxembourg, Autriche, Suisse.
Depuis 1989, de nombreux échanges culturels avec des Ensembles d’arts et traditions populaires du monde entier ont vu le jour. Les nombreuses participations aux plus grands festivals traditionnels Bretons et Européens couronnés de succès et récompenses ont permis au Cercle Celtique d’obtenir le titre d’ambassadeur de la Culture Bretonne.
Nul doute que l’apport du Cercle Celtique de Rennes au succès touristique de la Bretagne et à la publicité pour la ville de Rennes n’est pas négligeable.

Aujourd’hui, ce patrimoine historique sert de fondation à la réflexion permanente des élus et responsables pour construire le Cercle de demain. L’histoire du Cercle Celtique de Rennes est un grand livre.
Si beaucoup de pages sont déjà écrites, il en reste bien plus à imaginer.